L’Ile Maurice : 47 ans d’indépendance

Aujourd’hui 12 mars 2015, l’Ile Maurice célèbre ses 47 années d’indépendance et ses 23 ans d’accès au statut de République. C’est l’occasion pour moi de célébrer mon pays, qui entre douleurs et victoires, a réussi à s’imposer comme Tigre de l’océan Indien. Mo pays, mo fierté.

Le quadricolore mauricien.
Le quadricolore mauricien.

En ce 12 mars, l’Ile Maurice s’est drapée de ses plus beaux atours. Le quadricolore est fièrement arboré, le Motherland (l’hymne national mauricien) raisonnera et les célébrations officielles se dérouleront au Champ-de-Mars, comme le veut la tradition. Le Champ-de-Mars est le plus ancien hippodrome de tout l’hémisphère sud ; et c’est là-bas que le drapeau mauricien fut hissé en haut du mât pour la première fois en mars 1968 :

Mars 1968 marqua la fin de 158 ans de colonisation britannique (qui commença en 1810). Mais avant d’être une colonie britannique, l’Ile Maurice avait déjà une bien riche histoire. Elle fut découverte au 16e siècle par des navigateurs arabes qui la nommèrent Dina Arobi (que l’on pourrait traduire par l’Ile abandonnée). Puis ce fut au tour des Portugais de s’intéresser à l’île, ils la baptisèrent Ilha do Cirne (soit, l’Ile du Cygne). Mais les premiers à établir une colonie sur l’île furent les Hollandais. Ils y restèrent de 1668 à 1710 et la nommèrent Mauritius en hommage à leur roi Maurice de Nassau, Prince d’Orange. Ensuite, ce fut la colonisation française de 1710 à 1810, période pendant laquelle la colonie s’appelait l’Isle de France. Et en 1810 place aux Britanniques, et retour au nom hollandais : Mauritius.

La période coloniale britannique fut marquée par l’abolition de l’esclavage et par l’immigration en masse de travailleurs venus de Chine et principalement d’Inde. Depuis, l’Ile Maurice a hérité beaucoup de la Grande Péninsule, tant au plan culturel, gastronomique, religieux que linguistique. D’ailleurs, l’invité d’honneur dans le cadre des festivités de ce 12 mars 2015 n’est nul autre que le premier ministre indien, Narendra Modi.

Le Premier ministre indien Narendra Modi à l'aéroport mauricien. Crédit photo: Press Information Bureau India.
Le premier ministre indien Narendra Modi à l’aéroport mauricien. Crédit photo: Press Information Bureau India.

Aujourd’hui 47 ans après l’accès à l’indépendance, je suis fière de dire que je suis Mauricienne. Je suis fière d’appartenir à ce petit paradis multiethnique et multilingue. Par contre, il n’est pas tous les jours facile d’être Mauricienne dans l’île. Le pays a connu plusieurs épisodes de violences et d’émeutes à caractère ethnique, les principales étant en 1968 et 1999. Et aussi, comment oublier le cruel dépeuplement et l’exil forcé de l’archipel des Chagos en 1968. L’archipel est, aujourd’hui encore, territoire britannique et héberge la célèbre base militaire américaine de Diego Garcia.

L’Ile Maurice est un jeune pays de 47 ans. Il panse encore certaines plaies et se construit. Heureusement, comme le montre cette publicité locale, certains éléments d’un mauricianisme émergent déjà:

Mo kontan mo zil! Mo pays, mo fierté!

3 commentaires sur “L’Ile Maurice : 47 ans d’indépendance

  1. Je suis heureux de pouvoir dire que je suis un Îlien moi aussi (Guadeloupe) bien que je sois totalement blanc aux cheveux clairs et lisses.
    J’aime énormément «Maurice» et les Mauriciens que j’ai appris à connaître avec le temps son histoire est passionnante tout comme le sont ses habitantes et ses habitants.
    Longue vie et prospérité à Mauritius .
    Que Dieu protège ce paradis .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *