Il aura aimé lui non plus. Gainsbourg pour toujours

Portrait du chanteur

Serge Gainsbourg (crédit : jssnews.com)

Chapeau l’artiste. Il aura aimé lui non plus. Lui, c’est l’immense Serge Gainsbourg, décédé le 2 mars 1991. Vingt-cinq ans après sa mort, l’artiste continue de fasciner, d’influencer, d’inspirer…


Serge Gainsbourg fait parti de mes artistes préférés, je le considère comme le plus grand. Sa musique traverse le temps. C’est grâce à ma mère, fan des années yéyé  et de SLC Salut les copains, que je l’ai découvert ! J’ai plein de souvenirs dans la tête, quand je remonte dans les souvenirs de mon enfance j’entends les premières chansons de Gainsbourg comme « Bonnie and Clyde » et « Comic Strip » avec Brigitte Bardot. 

J’ai redécouvert Gainsbourg  à l’adolescence, à grand renfort de CD et de DVD. Depuis, j’ai l’impression de le redécouvrir sans cesse… L’écoute se renouvelle, l’expérience est jamais la même, j’écoute sa musique d’une oreille toujours différente. Sa musique m’accompagne.

Ces CDs de Gainsbourg qui ont accompagné mon adolescence.
Ces CDs de Gainsbourg ont accompagné mon adolescence.

Au fil des ans, Gainsbourg est devenu Gainsbarre, avec tous les travers que l’on connaît. Si ce personnage peut rebuter certains, moi je le trouve intéressant et complexe. Pour moi il a quelque chose des héros de Shakespeare, tourmentés, qui  frôlent les extrêmes et s’autodétruisent, qui connaissent  grandeur puis décadence… Gainsbarre c’est l’homme en proie aux passions. Je m’y retrouve. Ecce hommo.

Ci-dessous, deux de mes chansons préférées de Serge Gainsbourg : Requiem pour un con et Initiales BB .

 

1 commentaire sur “Il aura aimé lui non plus. Gainsbourg pour toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *