Dictionnaires 2018: mes chouchous des dicos

On y est! Les dictionnaires 2018 ont pointé le bout de leur nez… et avec eux, un florilège de nouveaux mots. C’est l’occasion pour moi de partager avec vous trois de mes chouchous des dictionnaires 2018!

 

1. [stan]: ang. nom et verbe.

My tea’s gone cold I’m wondering why I got out of bed at all. Les nostalgiques des années 2000s auront reconnu les premières paroles du tube d’Eminem et de Dido: Stan. Et bien, figurez-vous que le mot stan a fait son entrée dans le dictionnaire Oxford! Qu’est-ce qu’un stan? Il s’agit d’un fan excessivement obsessédé par une célébrité particulière, à la manière du Stan d’Eminem qui finit par se tuer :

 

 

2. [bukane]: fr. nom masculin.

Enn bon kari zak ek bukane! N’ai-je pas salivé en voyant boucané (bukane en créole) dans le Larousse 2018? Et pour cause, le boucané est une viande fumée, spécialité culinaire de l’Ile de la Réunion et de l’Océan Indien! Cependant, il serait plus juste de dire que ce mot fait un come-back, car il n’est pas tout à fait nouveau. Comme je ne cesse de le répéter en sociolinguistique: les mots voyagent à travers le temps et les pays. En effet, boucan désignait, en vieux français, une cabane en bois qui servait à fumer la viande ou le poisson. On le retrouve à la fois dans la région Océan Indien, aux Antilles et au Québec!

Crédit: Wikicommons

 

3. [gif]: fr. nom masculin.

Si le mot gif figurait dans le dictionnaire Oxford depuis 2012, ce n’est que cette année qu’il entre dans le Larousse! Je ne vous apprendrai rien en mentionnant que l’accronyme du Graphics Interchange Format est un format d’images animées, très utilisé sur le web!

Autre mot qui m’a aussi marquée: infobésité! Et je crois bien en avoir été victime ces derniers jours. Entre le discours du budget dans mon pays, les législatives en Angleterre et l’audition de James Comey, l’ex-patron du FBI, j’ai tout à coup senti le trop plein! De quoi spoiler le travail des matinaliers!

Quoi qu’il en soit, qu’ils viennent de la musique, de la cuisine, de l’informatique, d’ici ou d’ailleurs, les mots sont des instantanés de nos sociétés actuelles. Ils prouvent aussi le dynamisme et la réactivité des langues!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *