Journée internationale de la Terre: donner l’exemple

Aujourd’hui, 22 avril, l’UNESCO célèbre la Journée internationale de la Terre nourricière. C’est un événement qui nous concerne tous, où que nous soyons sur la planète. Pour marquer cette journée, dirigeons-nous vers le Monvert Nature Walk.

coverok
La conservation des plantes endémiques, tel ce Bois d’olive, un enjeu majeur pour l’avenir de notre planète.

La Journée internationale de la Terre nourricière ou le Mother Earth Day est célébrée chaque année le 22 avril depuis 1970. Le thème 2015 choisi par l’UNESCO est « A notre tour de donner l’exemple ».

Cette Journée nous rappelle que, chacun d’entre nous doit agir pour notre planète afin que nous avancions dans la bonne direction. C’est à notre tour de montrer la marche à suivre à nos dirigeants. Pour nombre d’entre nous, le changement climatique constitue un problème lointain, mais en réalité il affecte déjà populations, animaux et lieux autour du monde. (…). A notre tour de donner l’exemple. (Source: l’UNESCO).

L’un des très bons exemples que j’ai constaté dans mon île est celui du Monvert Nature Walk, à Forest-Side. Placé sous l’égide du Ministère de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire, Monvert est un parcours de randonnée, mais aussi un lieu de conservation de plantes endémiques rares. L’accès y est gratuit et le site, très bien entretenu, est constitué de deux parties: un Visitors Center, à visée pédagogique, et un espace en pleine forêt dédié à la randonnée.

 

visitors1

Le projet du Monvert Nature Walk a été initié en 2001, et le site a été ouvert au grand public en 2006. Je suis allée à la rencontre de Monsieur Antish Boochia, Forest Conservation and Enforcement Officer à Monvert, et il sera mon guide lors de la visite.
Nous commencerons par l’excellent et très instructif Visitors Centre, qui est une mine d’informations. Nous apprenons d’avantage sur les forêts mauriciennes, sur les plantes endémiques (exclusives à l’Ile Maurice) et indigènes (qui se retrouvent sur les toutes les îles de l’Océan Indien), et sur la faune et la flore mauricenne.

 

visitors2ok
L’intérieur du Visitors Centre est une mine d’information sur la faune et la flore mauricienne.

Après la partie théorique, place à la pratique! Je suis Monsieur Boochia qui m’emmène voir des spécimens de plantes rares – dont je ne connaissais la plupart que de nom! Bois de ronde, Bois de natte, Bois de carrotte (qui sent vraiment la carotte!), Bois chandelle, Queue de rat (avec une fleur en queue de rat!), etc, les noms sont quasiment tous exotiques et explicites. Quelle ne fut pas ma fierté en voyant un spécimen du Trochetia, la fleur nationale de mon pays:

troch1ok
Le trochetia, fleur nationale de l’Ile Maurice.

Mais aussi quelle ne fut pas mon émotion en admirant un rare spécimen du Bois d’ébène noir. Cet arbre endémique à l’Ile Maurice, célèbre pour son précieux bois noir recouvrait jadis tout le pays. Mais il fut exploité par les Hollandais au 18ème siècle. Aujourd’hui, il n’en reste que quelques specimens.

eben1ok

eben2ok
Un jeune spéciment du Bois d’ébène noir, au centre de l’image.

Tout comme le Bois d’ébène, plusieurs autres plantes en danger de disparition se trouvent au Monvert Nature Walk. Un espace leur a spécialement été aménagé. On y retrouve des espèces endémiques comme le Palmiste boucle, ou encore des espèces indigènes comme le Bois raisin.

danger1ok

Prochaine étape de la visite: la serre où poussent orchidées et fougères!

ferneryok

L’Ile Maurice possède près de 260 espèces de fougères et près de 86 espèces d’orchidées. La fougerai abrite des plantes qui sont, pour la plupart, en danger de disparition, car remplacées par des espèces exotiques.

fern2

La dernière étape de la visite est la plus dure, puis ce qu’il s’agit de la randonnée! Un parcours étendu sur 73 hectares de forêt s’offre à nous! Au terme de cette enrichissante visite au Monvert Nature Walk, je tiens à saluer le travail effectué par tous les Forest Conservation and Enforcement Officers, ainsi que par les 15 personnes qui assurent l’entretien du site. Leur travail permet à tous d’admirer la riche biodiversité de l’Ile Maurice.

En cette Journée internationale de la Terre nourricière, je souhaite que mes futurs enfants et petit-enfants puisse également admirer cette biodiversité.
Notre Terre est notre Mère, protégeons là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *