Regards sur la démocratie, cette éternelle adolescente

Démocratie. Voilà un ancien mot, mais qui parvient toujours à se maintenir dans l’actualité et dans l’air du temps. Toujours branchée, la démocratie ressemble à une adolescente qui ne vieillit jamais. Est-ce gage de danger ou de sécurité?

«Il n’y a pas de paradis perdu, sauf dans l’imaginaire des gens». Tel un paradis perdu, la démocratie parfaite n’existe pas, explique Pascal Boniface, géopolitologue français de renom. Le temps d’une conférence tenue le 23 novembre 2017 à l’Institut Français de Maurice, il est revenu sur les enjeux et les perspectives de la démocratie.

Pascal Boniface à l’Ile Maurice.

Selon Pascal Boniface, la démocratie est en crise, mais elle progresse. Ce progrès s’articule autour de trois axes: le taux d’alphabétisation de la population, le produit intérieur brut (PIB) par habitant et l’ADN stratégique de chaque pays.

Suite à ce dernier axe, on pourrait être tenté de croire que chaque pays construit donc son propre modèle démocratique, en vase clos. Or, tel n’est pas le cas.

 

La démocratie dans un monde globalisé

Nous vivons dans un monde hyperconnecté, où notre rapport à l’autre, au temps et à la distance a été bouleversé par les technologies de l’information et de la communication. Comme l’a si bien rappelé Pascal Boniface  :

«Vous ne pouvez pas ignorer ce qui se passe dans le monde, car ce qui se passe dans le monde ne vous ignore pas.»

Peu importe le pays dans lequel nous vivons, ce qui se passe ailleurs aura forcément des conséquences, de près ou de loin, dans notre vie. C’est ça le monde globalisé.

Le premier empire de cet âge global s’avère être les Etats-Unis d’Amérique. Il n’y a, à l’heure actuelle, pas d’équivalence à la puissance étasunienne. L’élection de Donald Trump en est le parfait exemple.

Pour Pascal Boniface, cela a été une élection mondiale au suffrage censitaire. Le monde entier, même s’il n’avait pas droit au vote, a suivi cette élection, car il savait, consciemment ou pas, que le verdict des urnes aurait un impact dépassant largement les frontières étasuniennes.

Par ailleurs, la puissance à l’ère globale ne se jauge pas uniquement en termes d’armes ou de guerres gagnées, elle s’évaluerait aussi en matière de soft power.

«Xi Jinping a envoyé sa fille étudier aux Etats-Unis. Mais les filles d’Obama ne vont pas étudier en Chine!»

La démocratie se construit graduellement

Nous vivons donc dans un monde globalisé, qui n’est ni unipolaire, ni bipolaire, ni multipolaire. Nous vivons simplement dans un monde qui émerge de cinq siècles de monopole occidental de la puissance. Ailleurs que dans le monde occidental, des démocraties naissent, se construisent, grandissent avec le temps. Pour Pascal Boniface :

«La démocratie n’est pas un produit instantané.»

La Corée du Sud et Taïwan sont deux exemples de démocratie qui se sont imposées graduellement, sans révolution, explique le géopolitologue. Plus proche dans le temps, on pourrait aussi citer l’exemple de la récente chute de Mugabe au Zimbabwe.

L’instantanéité, un danger pour la démocratie

Si la démocratie n’est pas un produit instantané, l’ironie veut que nous vivons bel et bien, dans le temps de l’instantanéité. Or il s’agit là de l’un des principaux risques auquel fait face la démocratie. Pour le politologue, le risque est de perdre la perspective du long terme et de se fier uniquement au sondage du jour. Attention ici aux redoutables algorithmes des nouveaux médias et aux fake news

«Les gens ne font pas confiance à ceux pour lesquels ils votent»

Le vote est une arme à double tranchant: on peut voter pour promouvoir, mais on peut aussi voter pour sanctionner. Trump, Brexit, Le Pen. Ici et ailleurs, combien de fois les citoyens se sont-ils révoltés contre le verdict des urnes, contre la voix dite de la démocratie?

«En Chine, les individus font confiance à des gens pour lesquels ils ne votent pas. Ailleurs, les gens ne font pas confiance à ceux pour lesquels ils votent», résume Pascal Boniface. Est-ce là tout le drame de la démocratie, en tant que système politique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *